Fédération du Gers

Fédération du Gers
Accueil
 

Fédération PCF du Gers

Tél : 05 62 05 08 72

Mail : pcf.gers@wanadoo.fr

33 avenue de la Marne

32000 AUCH

 
 
 

Hôpital de Gimont, la déclaration de Bruno Gabriel

Extraits de l’intervention de Bruno Gabriel au Conseil Municipal de Gimont du 02 novembre 2017 au non des élu-e-s Gimont Citoyenne - Un nouvel élan pour Gimont.

Après avoir rappelé les revendications du personnel , Bruno Gabriel a mentionné que l’hôpital de Gimont est un de ceux qui mobilise le plus le recours à l’intérim pour remplacer le personnel en souffrance et épuisement professionnel.
Il a cité le protocole d’accord qui a été signé par toutes les parties engagées et redit l’engagement dès ce mois de novembre de négociations portant sur la création d’emplois statutaires supplémentaires, entre l’ARS, le Conseil Départemental et les représentants syndicaux.
Les élu-e-s « Gimont Citoyenne -Un nouvel élan pour Gimont- ont bien noté l’information donnée par M le Maire, Président du Conseil de Surveillance de l’hôpital de Gimont, concernant la convocation d’un Conseil de surveillance après le 16 novembre 2017.

«Ce mouvement à l’hôpital de Gimont, après ceux de la clinique de Gascogne et d’Embats à Auch, sont des révélateurs. Notre système de Santé se dégrade de réformes en réformes faute de moyens publics. Notre système de protection sociale à la française, la « Sécu », doit revenir à ses origines, c’est- à-dire une cagnotte collective où chacun cotise selon ses moyens et qui permet à tous de recevoir selon ses besoins.

De même, il est urgent de mettre en place un service public pour les personnes dépendantes afin que cessent les injustices face à la vieillesse et au handicap. Ces réformes sociales demandent des financements. Aujourd’hui, il est toujours possible de mobiliser ces moyens, comme cela a été fait à la Libération, sous l’impulsion du Ministre Ambroise Croizat. Il suffit d’en avoir la volonté politique ! La baisse programmée jusqu’en 2023 du budget de la Santé voulue par l’actuelle Ministre, Mme Agnès Buzin ne porte pas, à notre avis, cette volonté» a conclu l’Elu gimontois.