Fédération du Gers

Fédération du Gers
Accueil
 
 
 
 

Un centre de santé à Auch ?

Les communistes de la section du Grand Auch, leurs élus réfléchissent à la création d’un centre de santé à Auch.

Nous avons questionné Maryse DELLAC, vice-présidente du Grand Auch sur l’opportunité ’un tel projet.

JC : « Qu’est- ce qu’un centre de santé ?
MD – Il y en a 1450 recensés en France. Ce sont des structures médicales de proximité. Ils regroupent des professionnels de santé le plus souvent salariés : des médecins généralistes, spécialistes, des kinés, des dentistes, des infirmiers... Ces centres sont gérés par des organismes à but non lucratif, des collectivités territoriales, des établissements de santé publique.

JC – Quelle est leur mission ?
MD – Ils jouent un rôle de service public en matière de santé :
- Ils dispensent des soins de premiers recours sans hébergement (consultations médicales,
soins dentaires...)
- Ils mènent des actions de santé publique, de prévention et d’éducation à la santé.
- Ils sont habilités à pratiquer des IVG médicamenteuses.
- Ils pratiquent obligatoirement le tiers payant.
- Ce sont aussi des lieux de stage pour les professionnels de santé.

JC – Quel est l’intérêt d’une telle structure à Auch ?
MD – Notre système de soins a besoin d’une structure complémentaire de la médecine libérale et de l’hôpital public. Aujourd’hui dans notre pays et sur notre territoire, de plus en plus de personnes renoncent à des soins faute de moyens ou de structures de santé de proximité.
Les centres de santé, parce qu’ils pratiquent le tiers payant intégral, des tarifs dentaires raisonnables, peuvent contribuer à réduire les inégalités à l’accès aux soins et à la santé.
L’autre intérêt est qu’ils sont une réponse face à l’extension des déserts médicaux et permettent de désengorger les urgences hospitalières. Par ailleurs l’intérêt médical est qu’ils proposent une prise en charge collective du patient par des équipes pluridisciplinaires.

JC – Comment allez-vous procéder pour convaincre de la création d’une telle structure ?
MD – D’abord en associant la population et les personnels de santé. Nous allons créer un groupe de travail dans ce sens. En février, nous organiserons un débat public avec la présence d’un directeur d’un centre de santé. »

 

Santé :  des chiffres inquiétants

La France s’enfonce dans pratiquement tous les critères du « classement santé 2015 de l’OCDE »
Dépenses de santé par habitant :
12 ème sur 44
Nombre de médecins : 18 ème sur 43
Nombre d’infirmiers : 17 ème sur 43
Après la loi « Bachelot » qui a créé les ARS la loi « Touraine » entend imposer la mutualisation de 850 hôpitaux publics en 135 GHT. 22 000 postes et 16 000 lits sont menacés. Tous les secteurs de santé sont
concernés.
La nouvelle loi de financement de la sécurité sociale entend faire encore 4 milliards de coupe budgétaire
supplémentaire sur la santé dont 840 millions pour l’hôpital.

Nos principales propositions :

Faire de la défense et du développement de la Sécurité Sociale une priorité.
Concernant la branche maladie : aller progressivement vers la généralisation de la prise en charge à 100% pour tous les soins en commençant par la prise en charge immédiate à 80% pour tous et à 100% pour les moins de 25ans.

Renforcement du financement de la Sécurité Sociale par la modulation du niveau des cotisations sociales patronales en fonction du développement de l’emploi, de la qualification, des salaires.

l’extension des prélèvements sociaux à tous les revenus financiers.

L’abrogation des lois Bachelot et Touraine.

Un moratoire sur les fermetures et démantèlement d’hôpitaux et de maternités.

La suppression de la tarification à l’activité.

La création d’un pôle public du médicament.
L’élaboration d’une loi cadre de refondation d’une psychiatrie humaine.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.