Fédération du Gers

Fédération du Gers
Accueil
 

Fédération PCF du Gers

Tél : 05 62 05 08 72

Mail : pcf.gers@wanadoo.fr

33 avenue de la Marne

32000 AUCH

Vente de l'huma tous les jeudi au marché d'Auch

Vente de l'huma tous les jeudi au marché d'Auch
 
 
 

Tarbes : A la polyclinique de l’Ormeau, la victoire au 64e jour

La très longue grève à la polyclinique privée de Tarbes s’achève par un succès pour le personnel : le puissant groupe MédiPôle Partenaires a dû faire des concessions sur les salaires et les conditions de travail. Un conflit qui fera date.

 Les salariés en grève de la polyclinique de l’Ormeau, à Tarbes, ont fait  plier le puissant groupe MédiPôle Partenaires, propriétaire de l’établissement. Mardi l’assemblée générale a approuvé le protocole de fin de conflit. Et a donc mis un terme à la plus longue grève jamais effectuée en France dans une clinique privée :64 jours.

Lundi soir, de nouveaux échanges entre la CGT et les représentants de MédiPôle ont fait sauter les trois derniers points de blocage. Et mardi  matin, l’assemblée générale a pu examiner la nouvelle mouture du protocole de fin de conflit. Une sixième version ! La direction accepte en fin de compte d’octroyer une prime annuelle pérenne de 700 euros brut. Elle ne sera pas rétroactive mais, pour cette année, versée dès le mois de janvier et au premier trimestre des années suivantes. Surtout, elle s’appliquera aux nouveaux embauchés et les salariés à temps partiel percevront la même prime que leurs collègues travaillant à temps complet.

 Les agents de services hospitaliers (ASH) obtiennent d’être considérés «acteurs de la vie quotidienne du service ». En d’autres termes, il est reconnu à ces personnels non soignants qu’ils participent à la prise en charge des patients. Troisième blocage levé : les infirmières et aides-soignantes ne seront plus affectées dans différents services selon le bon vouloir de la direction, mais dans le service qu’elles auront choisi.

La lutte paye même face à un colosse de l’hospitalisation privée

« Tous ensemble! Solidarité! » scandent les grèvistes après le vote donnant un issue positive au conflit.  Du côté de leurs soutiens politiques aussi, c’est la satisfaction. Pour la responsable communiste et élue tarbaise Marie-Pierre Vieu, coauteure d’une lettre ouverte à la ministre de la Santé en soutien aux personnels de la clinique, c’est la preuve que « la lutte paye même face à un colosse de l’hospitalisation privée ». « Une page de notre vie vient de s’écrire, s’exclame  la CGT. Nous avons mis à genoux le groupe MédiPôle. Notre employeur ne pourra plus jamais se comporter de la même manière. Préservons ce que nous avons conquis de plus cher : la solidarité entre salariés. »
 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.